Thi Lien TRUONG

Thi Lien TRUONG

chant

Après des études de musicologie (maîtrise à l’Université de Lyon 2), je me suis orientée vers le chant lyrique, naturellement mezzo-soprano,
Je suis alors reçue à la Haute Ecole de Musique de Genève (Conservatoire), avant d’acquérir mon certificat de fin d’études à Lyon.
Je participe ensuite à L’Académie d’Ambronay sous la direction de Rinaldo Alessandrini puis, en 2009, au projet de Benoit Haller au sein de l’Abbaye de Royaumont pour chanter « La Passion selon Saint Mathieu » de Bach.
Intermittente du spectacle depuis 2002, je chante au sein de nombreux ensembles : « Les solistes de Lyon Bernard Tétu », « Arsys », «Les Arts Florissants», « Aédes », « Sequenza 93 », « Spirito », « Accentus », « Le concert spirituel »…
Je me produis également en soliste dans un répertoire d’oratorio : les « Stabat Mater » de Pergolèse, Vivaldi, Haydn, Dvorak, le «Requiem» de Mozart, « la Petite messe solennelle de Rossini ».
Avec Benoit Haller et « La Chapelle Rhénane », je chante des airs pour alto solo de Bach, avec Alain Buet et « Les Musiciens du Paradis » des cantates de Bach.
Sur scène, j’ai tenu le rôle de Olga dans le spectacle « Oneguine intime » basé sur l’opéra « Eugène Onéguine » de Tchaikovsky, celui de Dorabella dans« Cosi fan tutte » de Mozart. J’ai également interprété la troisième dame de « La flûte enchantée » de Mozart au festival de Brou ainsi qu’au Manège de Vienne, en février 2020.
Depuis quelques années, parallèlement à ce travail d’interprète, j’enseigne le chant
Pour cela, en 2015, j’obtiens le Diplôme d’Etat en chant ainsi que le DNSPM (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien), après une formation de 3 ans au PESM de Dijon auprès de Jean-Paul Fouchécourt et d’Agnès Mellon.
Depuis, tout en poursuivant mon métier de chanteuse, j’enseigne la technique vocale en Bourgogne, en école de musique (au «Bateau ivre» de Buxy) et auprès de particuliers.
La musique ancienne est un répertoire qui me touche particulièrement. Cette année, avec le théorbiste Frédéric Dufoix nous créons l’ensemble « Persona ».
Ainsi, nous interprétons avec bonheur et enthousiasme les œuvres des grands Monteverdi, Caccini, Kapsperger, Merula…

Maria FRASCHINA

Maria FRASCHINA

chant

Marie Fraschina, chanteuse et comédienne, s’est formée à différents répertoires: musiques contemporaines, jazz, musiques improvisées, musiques anciennes, au sein notamment du CNSM de Lyon. Passionnée tant par les répertoires anciens que par leurs résonances actuelles, elle n’a de cesse de faire dialoguer ces pratiques musicales qui lui sont chères. Ainsi la plupart de ses projets sont ils inclassables, en travers, à l’envers, à rebours, mettant toujours en questionnement la place du chant, de la voix, du sens, du corps et du public. Elle joue dans la rue un opéra baroque intitulé Eden (Serial théâtre) dans lequel elle incarne une Eve plutôt rock’n roll, sur des musiques de Purcell et Monteverdi, elle revisite les Octonnaires des vanités du Monde de Paschal de Lestocart, en les teintant des récits de voyages de Nicolas Bouvier (l’Usage du monde), elle chante et dirige Didon (et ses sœurs) dans une version revisitée qu’elle écrit pour le chœur Rencontres, elle interprète le Stabat Mater de Pergolese aux côtés de l’orchestre de chambre de Chalon sur Saône… et improvise sur des basses obstinées dans des spectacles de musique libre improvisée… Elle travaille avec l’ensemble « le labyrinthe » jusqu’en 2005 et assiste Jean Christophe Gauthier et Catherine Lassalle, lors d’ateliers de pratique baroque en Franche Comté. Elle enseigne jusqu’en 2008 dans une formation dédiée aux futures intervenants en musique. Que ce soit au travers d’expériences musicales d’échanges et de rencontres culturelles ( avec l’ensemble Op. cit à Lyon pour un projet autour des folk songs de Berio ou au sein des ateliers Musique Pluriel à Chalon sur Saône, avec le Luxtucru Orchestra…), dans des créations mêlant jazz et littérature (“Sur les pas de François Villon” aux côtés de Jean Luc Girard et de jazzmen de haut rang) dans le Marteau sans Maître de P.Boulez (Ensemble Orchestral contemporain) ou dans Plis Sons, En corps, Toi même, spectacles jeune public mélangeant les sensations et les textures sonores de l’enfance, elle cherche et explore au travers de sa voix l’expression vivante, simple et immédiate. Elle vit aujourd’hui dans le Clunysois , y enseigne et exerce partout où la musique l’appelle .

Violette OUTIN

Violette OUTIN

traverso

Apres un diplôme d’études musicales en flûte traversière en 2008 au CNR de Châlon-sur-Saône, puis un master à finalité didactique en flûte traversière en 2012 au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Baudoin Giaux, Violette enseigne aujourd’hui dans plusieurs écoles de musique aux alentours de Lyon et participe à des manifestations artistiques éclectiques.
Passionnée par diverses esthétiques, elle aborde la musique contemporaine auprès de Sopie Dufeutrelle et a obtenu un diplôme d’études musicales de musiques anciennes en 2018 à L’ENM de Villeurbanne dans la classe de Serge Saitta.
Elle poursuit actuellement un cycle concertiste au CRR de Paris dans la classe de Jean Brégnac.

Frédéric MARTIN

Frédéric MARTIN

violon

Tombé dans la musique ancienne à l’âge de 8 ans à peine révolus, ce passionné de sons oublie son siècle et traverse les années 80 sans connaître les Beach Boys.
Flûtiste puis violoniste tourné vers la recherche, il voue son temps et son énergie aux répertoires de la Renaissance et du Baroque, au chant et à danser le tango argentin.
Licencié en musicologie, diplômé du Centre de musique ancienne de Genève, des fourmis dans les jambes n’ont cessé de l’attirer vers la danse et ses rapports avec la musique. Amoureux des histoires et des voix qui les portent, il aime chanter en s’accompagnant à la lira da braccio, l’instrument magique des humanistes du XVIe siècle. Par goût pour les aventures collectives, il a fondé l’ensemble de musique de chambre Variations et La Compagnie des Violons du Roy pour explorer les répertoires de la Renaissance au baroque, instrumentaux et vocaux, par le biais de la danse.
Il a joué le violon avec les Arts Florissants (dont il en fut un temps, le premier), La Cie Maître Guillaume (idem, mais il n’y en avait qu’un), La Chapelle Royale, Hesperyon XX… Il est appelé depuis pour diriger (en tant que premier violon) ou former des orchestres en France et à l’étranger sur les répertoires français du Grand Siècle et plus généralement la musique à danser mais aussi la musique de chambre, d’opéra ou symphonique.
Avec la Cie des Violons du Roy, il a créé en 2010 le spectacle Barroco Tango avec Carolina Udoviko, danseuse de tango, un autre couple de danseurs, un bandonéon et un violon puis, en 2011, le spectacle Saveurs baroques, une farce musico-culinaire avec un cuisinier, un violon et un clavecin dans un décor décalé. Il a donné également plusieurs fois le spectacle Lo Studiolo où il joue et danse en même temps avec son collègue danseur et tambourinaire Carles Mas en créant les chorégraphies sur des danses de la Renaissance. Il propose dernièrement un spectacle seul en scène, Promenade à voix seule où, au cours d’un parcours où il raconte ce que sont les émotions de la danse, de la musique et de la poésie, il chante « à la lira », il danse en jouant du violon et donne des histoires sans paroles avec le violon seul dans des répertoires de Ronsard à Bach.
Il a laissé sa trace sur près de cinquante disques comme soliste ou en orchestre.
Depuis 2015 il explore avec la Compagnie Errance, comme musicien, chanteur, instrumentiste et danseur les répertoires anciens et traditionnels.

Pierre BATS

Pierre BATS

musette baroque, flûte à bec & basson baroque

J’ai fait mes études de musique ancienne en musette baroque, basson baroque et flûte à bec à au département de musique ancienne du conservatoire de Toulouse sous la direction d’Hervé Niquet puis au CEMSD de Toulouse.
J’ai mené des études de musicologie à la faculté de Toulouse Le Mirail, dirigées par Jean-Christophe Maillard.
Je joue et enregistre depuis 20 ans dans de nombreux ensembles et orchestres, comme les Arts Florissants, la Symphonie du Marais, le Concert Spirituel, le Concert de l’Hostel Dieu, l’Orchestre de Chambre Toulouse, l’opéra de Zurich, l’opéra de Munich.

Émilie VOLLE

Émilie VOLLE

flûte à bec & hautbois baroque

Elle découvre la musique ancienne à travers la flûte à bec avec Edo Pols à l’école de musique d’Arles. Par la suite elle étudiera cet instrument dans divers conservatoires en France et à l’étranger auprès de Sabine Weill, Jean-Pierre-Nicolas et Frédéric de Roos. Passionnée de recherche musicologique, elle passe une licence à la Sorbonne en 2006. En 2008, elle étudie au Royal College of Music de Londres pour se perfectionner dans le jeu contemporain auprès de Julien Feltrin, ce qui l’amènera à créer des spectacles alliant différentes esthétiques. Elle se passionne pour le hautbois baroque en travaillant avec Guillaume Cuiller, et elle perfectionnera cet instrument en étudiant au conservatoire royal de Bruxelles dans la classe de Benoît Laurent ainsi qu’en prenant des cours avec Patrick Baugiraud. Elle crée La Ciaccona avec deux amies en 2012 et partage depuis la direction artistique de l’ensemble avec Isabelle Lubrano-Lavadéra et Frédéric Dufoix. Titulaire du Diplôme d’Etat de musique ancienne elle propose un enseignement de la flûte à bec et du hautbois baroque sur Cluny, elle conduit également avec Frédéric Dufoix les Ateliers de Musique Ancienne de Cluny qu’elle créa en 2013. Toujours attirée par la recherche du jeu instrumental et la découverte de nouvelles musiques elle se forme au hautbois moderne avec Jérôme Pétain depuis 2017.

Éric VILLEVIÈRE

Éric VILLEVIÈRE

cor

Chef d’orchestre et corniste, Éric Villevière initie son parcours artistique par le théâtre auprès du metteur en scène et auteur Jean-Paul Rullière au sein de la compagnie “les Compagnons de Mère Folle“. Cette rencontre fondatrice détermine et influence son cheminement musical. Le compositeur Antoine Duhamel l’encourage et le soutient dans son orientation de musicien professionnel.
Il dirige l’Ensemble à Vent de l’Isère et l’Ensemble Instrumental de l’Ariège depuis 1997. Il crée et enregistre de multiples compositions de Maxime Aulio, François Bousch, Antoine Duhammel, Andy Emler, Gérard Garcin, Jean-Marie Machado, Jean-Michel Maury, Arnaud Meier, Jean-Marie Morel, Jean-Marc Padovani, Nicolas Worms… Nommé en 2013 à la direction d’un des orchestres du dispositif DEMOS en Isère, puis en 2017 pour la création d’un orchestre dans l’Essonne, projet piloté par la Philharmonie de Paris. Il a contribué à la création de l’Orchestre symphonique du festival Berlioz qu’il dirige en 2006 et 2007. En 2015 il est à nouveau invité à diriger la cérémonie d’ouverture du festival Berlioz et une création de Andy Emler pour grand orchestre dans le cadre du festival MUSICA. Il a également été membre de l’European Mozart Academy en 1993 et participe à de nombreux concerts à Prague, Budapest, Cracovie… Corniste, membre du quintette à vent « le concert impromptu » de 2007 à 2012, il mène une carrière de soliste au sein de cet ensemble, prestigieux représentant de l’école française des vents, ancré à la fois dans la tradition et la création artistique multiforme. Éric Villevière est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en classe de cor en 1987. Il a étudié avec Patrick Rouch, André Fournier, Michel Molinaro, Radovan Vlatkovic et Michel Garcin-Marrou pour le cor naturel, à coté de qui il fût membre durant trois années de l’orchestre Mosaïque sous la direction de Christophe Coin. En 1993 il termine ses études de direction d’orchestre par une médaille d’or à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe de Philippe Cambreling. Il obtient en 1986 le diplôme d’état de professeur de cor puis, en 1995 le certificat d’aptitude de professeur chargé de direction suivi, en 2002 du concours CNFPT de directeur d’établissement territorial d’enseignement artistique. Parallèlement à ses diplômes, il est lauréat de la Fondation de France en 1989, et premier prix du concours international d’ensembles à vent de Strasbourg en 2000.

Isabelle LUBRANO LAVADÉRA

Isabelle LUBRANO LAVADÉRA

viole de gambe

Originaire de Bourgogne, Isabelle Lubrano-Lavadéra a commencé la musique avec le violoncelle à l’âge de 9 ans. C’est avec cet instrument qu’elle fait ses études musicales et obtient de nombreux diplômes. Très vite, elle fut sensible au contact des enfants et ce fut naturellement qu’elle se mit à enseigner cet instrument durant de nombreuses années dans les écoles de musique de sa région. Vers l’âge de 20 ans, elle s’oriente vers la musique baroque et commence à se former à la viole de gambe. Après plusieurs années d’études au conservatoire de Villeurbanne avec Christine Plubeau elle se perfectionne au conservatoire royal de Bruxelles (classe de Wieland Kuiken) et au CNSM de Lyon (classe de Marianne Muller). Durant ces années, elle propose de nombreux concerts de musique de chambre.En 2011, elle fonde l’ensemble La Ciaccona avec Emilie Volle, Stéphanie Rogelet et Laurent Arcile, ensemble basé sur Cluny. Depuis , l’ensemble a proposé plusieurs concerts et ne cesse d’évoluer. Aujourd’hui, il se produit en duo ( voyage musical entre le XIVe et le XVIe siècles ) et en quatuor ( musique espagnole et italienne de la renaissance).Et début 2014, c’est la rencontre avec le duo Virginie Pillot et Emilie Volle dans lequel elle trouve sa place de continuiste, place qu’elle aime occuper tout particulièrement. Elle continue toujours son travail avec les enfants en intervenant avec sa viole dans les écoles du mâconnais.

Frédéric DUFOIX

Frédéric DUFOIX

luth & guitare baroque

Après mes études musicales et à l’issue d’un cursus au Cefedem de Lyon, j’obtiens le Diplôme d’Etat pour l’enseignement spécialisé de la musique ancienne en 2010.
Domicilié à Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire, j’enseigne à mon domicile ou me déplace.
En plus de la guitare baroque, du théorbe et du luth renaissance et baroque, j’enseigne la guitare classique, acoustique et le ukulélé.
Je propose également une initiation au Oud et un accompagnement pédagogique pour d’autres instruments à cordes pincées peu enseignés (bouzouki…) 
Le rayonnement de mon activité touche actuellement les 4 départements de la région Bourgogne.

Caroline HUYNH VAN XUAN

Caroline HUYNH VAN XUAN

clavecin & basse continue

Après ses études musicales au CNSM de Lyon en clavecin et basse continue (1er prix mention « Très Bien » à l’unanimité) Caroline Huynh Van Xuan se produit avec Christophe Coin, Patrick Cohen-Akenine (Orchestre des Pays de Savoie), Paul Couëffé (solistes de l’Orchestre National de Lyon), Jean-Pierre Canihac (Sacqueboutiers de Toulouse), les solistes de l’Opéra de Paris, Le Concert de l’Hostel-Dieu (sous la direction de Paul Agnew), l’Opéra de Marseille.
Elle travaille aussi régulièrement avec l’ensemble Céladon (Paulin Bündgen), Les Archetypes (François Costa), Les Siècles (François-Xavier Roth), Arsys (Pierre Cao), l’Orchestre d’Auvergne (Arie Van Beck), Le Concert de l’Hostel-Dieu (Franck-Emmanuel Comte).
Lauréate du Concours de Professeur d’Enseignement Artistique, Caroline Huynh Van Xuan enseigne le clavecin et la basse continue.
Elle compose et arrange, et a entre autres écrit les arrangements de Coprario pour le disque Funeral Teares de l’ensemble Céladon de Paulin Bündgen, composé de la musique instrumentale et vocale pour le spectacle Camping par la Compagnie Propos de Denis Plassard, réalisé les arrangements des Ariel Song de Michael Nyman pour le programme No Time in Eternity de l’ensemble Céladon, et recomposé le Beggar’s Opera pour le Conservatoire du Pays d’Arles.
Caroline Huynh Van Xuan a joué dans de nombreux festivals en France et en Europe, de Musica à Strasbourg, en passant par Vérone (Italie), la Slovénie, au Festival de Musique d’Ambronay.
Elle a participé à lʼenregistrement de Songs de Purcell avec le contre-ténor Thierry Grégoire et l’ensemble Les Songes Voyageurs (label Music Load) et Natale Monferrato – Salve Regina avec Paulin Bündgen et l’Ensemble Céladon (Label Ricercar).
Since in Vain – UnderGround(s) est son premier disque soliste (label Muso).
les3mains.com

Virginie PILLOT

Virginie PILLOT

clavecin

Elle commence le clavecin à l’âge de sept ans au Conservatoire de Chalon sur Saône où elle fut élève de Jory Vinikour durant 6 ans. Par la suite, au C.N.R. de Lyon elle obtient son DEM de clavecin et enchaîne au conservatoire de Valence dans la classe d’Esteban Gallegos où elle obtiendra son DEM de continuo. Elle poursuit ses études au C.N.R. de Strasbourg dans la classe d’Aline Zylberajch. Elle y suit alors un 5ème cycle de spécialisation en musique XVIIIème. Elle travaille régulièrement aussi avec Patrick Ayrton enseignant à l’Académie Royale de La Haye. Passionnée d’histoire de l’art, elle obtient une licence de musicologie à la Sorbonne.
Depuis 2010 elle se produit régulièrement en Bourgogne dans diverses formations de musique de chambre. Elle fonde l’ensemble les Galants Caprices avec Catherine Thinon et en assure la direction artistique.
Enseignante par vocation, elle transmet sa passion de la musique et des arts aux enfants dès l’âge de 3 ans. Elle enseigne le clavecin et le piano à une quarantaine d’élèves dans sa propre école.

Carla Giulia FABRIS

Carla Giulia FABRIS

danse

Membre de la Royal Academy of Dancing à Londres, Carla Giulia Fabris se spécialise dans le répertoire dansé des époques Renaissance et Baroque.
Elle se forme auprès des compagnies Il Ballarino (Bruna Gondoni), L’Eventail (Marie Génèvieve Massé), Fêtes Galantes (Béatrice Massin), Donaires (Ana Yepes), l’Eclat des Muses (Christine Bayle). Elle danse en suite en free-lance au sein de plusieurs ensembles dont Corpo Barocco (Sigrid T’Hooft), Acta Fabula (Florence Kadri), Sferartefact (Dominique Corbiau), Fêtes Baroques (Chrystelle Arcelin), la Ciaccona
Sa formation inclut également un cursus en musique ancienne au sein du Conservatoire Royal de Mons et de Bruxelles.
Elle participe au travail chorégraphique effectué par la compagnie José Montalvo pour les Boréades de Rameau dirigées par William Christie.
Elle est sollicitée pour des émission télévisées comme « Secrets d’Histoire » dirigée par Stéphane Bern (France 2) et “L’histoire au quotidien” (M6)
Elle se produit entre autres, au Festival de Musique Baroque de Bruges, Les Nuits Musicales de Beloeil et de Seneffe, le Festival de Sablé sur Sarthe, le Festival de Musique Ancienne de Barbaste, les Festes Baroques dans les pays des Graves, le Vent sur l’arbre, Septembre Imaginaire avec Dominique Corbiau, Florence Malgloire, Julien Léonard, Gabriel. Garrido, Monika Pustilnik, Emilie Volle…
Dirigée par la danseuse gitane Farruca, elle danse aux Folies Bergères lors d’un concert avec les musiciens Bireli Lagrène et Diego Amador.
Au sein de l’ISDAT (France, Département du Spectacle Vivant) elle interprète des danses du répertoire chorégraphique de la Escuela Bolera (XVIIème) avec la danseuse Azucena Rollan (Opéra de Munich)
Afin de nourrir son travail chorégraphique, elle se forme à d’autres styles de danses, tout particulièrement le flamenco. Avec la Compagnie CRM (Ruben Molina) elle se produit sur plusieurs scènes parisiennes (Le Palace, Théâtre du Gymnase, Folies Bergères, l’Unesco).
Elle se consacre également à la sensibilisation à la danse dans les écoles et les associations culturelles, dont la Note Eclose.
Elle enseigne la danse baroque à l’Académie de Woluwé St Lambert en Belgique, le Conservatoire d’Orsay, et dans divers séminaires de musique ancienne en France.
Elle est régulièrement sollicitée par le Musée des Instruments de Musique à Bruxelles et le Musée Coudenberg pour des actions pédagogiques et des animations et participe au travail de recherche “De la plume à l’image” au Centre National de la Danse.
Elle accompagne chanteurs et comédiens dans leur recherche de mise en espace, de gestuelle et de présence scénique en cohérence avec leur projet artistique.